Inauguration des travaux de la mairie

 

Article de presse :


Samedi 11 février 2017 , les travaux d'aménagements des abords de la mairie ont été inaugurés en présence de monsieur Jean-Paul Vicat , sous-préfet de l'arrondissement de Brive ;Claude Nougein et Daniel Chassaing , Sénateurs ; Alain Ballay, Député ; Pascal Coste , président du Conseil  Departemental ; Gerard Lavastroux , President du Syndicat Mixte de La Vallée de La Dordogne Correzienne ; Alain Simonet , President de la Communauté de Communes  du Midi Correzien; Ghislaine Dubost, Conseillère  Départementale du canton du Midi Correzien, Francois Bretin, ancien conseiller général du canton d'Argentat,  entourés du conseil municipal de Ménoire,de nombreux maires des communes voisines et de dirigeants associatifs.


La population de la commune, fortement représentée a manifesté sa satisfaction de la réalisation de ces travaux valorisant le bâtiment de la mairie de leur commune.


Ces travaux,destinés à l'origine,à la mise en accessibilité des personnes à  mobilité réduite, ont été réalisés fin 2015 , début 2016.
Ces travaux comprenaient la reconstruction partielle et le ravalement du mur d'enceinte, le ravalement des façades du bâtiment de la mairie,le remplacement des zingueries,  la dissimulation des réseaux, la redistribution de l'éclairage extérieur.


Le maire , Christophe Lissajoux, a présenté le plan de financement de cette opération, dans lequel sont partenaires, l'Etat , le Departement, le ministère de l'intérieur par la voie de la réserve parlementaire du député.


Il est ensuite revenu sur les fondamentaux de ce que symbolise la mise en valeur d'une mairie.


Il a rappelé que la mairie, emblème de la commune , constitue l'espace public sur lequel s'exerce la démocratie,décrivant le cercle vertueux que génère cette démocratie de proximité .


En présence du représentant de l'état et de parlementaires, il a souligné la responsabilité que les décideurs politiques de demain porteront pour réconcilier les citoyens avec la vie publique,                                                                                " car la défiance à l'égard de la classe politique, qui s'est installée chez les français, n'est pas un phénomène récent."


Il a conclu par le rôle majeur, que joue le socle de la commune, en faveur de la conscience républicaine .