Déchets Végétaux

Madame, Monsieur, Chers amis,

Depuis ces dernières années, lorsque l'interdiction de brûlage des déchets verts s'est imposée, dans un souci de commodité en faveur de nos administrés, le Conseil Municipal et moi-même avions décidé de mettre un site naturel, situé sur la route de Chenailler-Mascheix et Saint-Hilare, à disposition avec déclaration préalable auprès de la mairie ^pour le dépôt des végétaux biodégradables.
Cette solution, à caractère dérogatoire, permet aux habitants de la Commune de Ménoire d'éviter de se déplacer à la déchetterie la plus proche, celle de Beynat.
Des écriteaux sur place précisent aux usagers l'interdiction formelle de jeter des ordures et gravats.

Hélas, nous avons déploré à deux reprises une violation de cette interdiction.
La deuxième infraction, au cours de laquelle ont été rejetés des grillages métalliques, rubans électriques, a été commise le 7 ou 8 mai.
J'ai dû me résigner à déposer une plainte contre X.

Dans notre société où la sensibilisation médiatique sur le respect de l'environnement est quotidienne, le constat de tels actes est déroutant.

Je reste persuadé que les auteurs de ces infractions sont étrangers à la Commune de Ménoire.

Aussi, je compte sur chacun d'entre vous, pour m'aider à faire circuler ce message.

En espérant que je ne serai pas contraint de prendre une mesure plus radicale, je vous remercie pour la part que vous prendrez dans cette démarche et je vous adresse mes salutations amicales.


                                                                                                                                                     Le Maire
                                                                                                                                                      Christophe Lissajoux